11 décembre 2013

Du 23 au 24 octobre 2012

Nous avons pris un bus de nuit d'Arequipa pour aller à Nazca sauf que le bus s'est finalement arrêté à Ica...à 2h30 de Nazca. Nous avons dû reprendre un taxi pour aller au bon terminal de bus (il y en a plusieurs à Ica) puis faire une réclamation. Apparemment, cela leur paraissait normal de faire un changement à Ica et nous sommes montés dans un bus en direction de Nazca sans problème et sans frais supplémentaire.

Arrivés à Nazca, nous avons cherché une agence pour le survol des lignes. Un rabatteur a commencé à discuter avec nous et il s'est avéré que nous cherchions l'agence pour laquelle il travaillait (Aeroparacas 80€/personne le survol des lignes à 600 mètres d'altitude). Avant d'aller prendre l'avion, nous avons réservé, après le survol, des billets de bus pour Paracas.

Nous étions dans le même type d'avion
Seule photo où j'ai le sourire
Ici vous pouvez observer un astronaute
Ici, un colibri
Je ne monterai plus jamais dans ce style d'avion ! Après 2 minutes de vol, les turbulences et autres vibrations ont eu raisons de moi. Je me suis décomposée et au final, j'ai vu très peu de lignes... C’était quand même magnifique pour ce que j'en ai vu... Le retour sur la terre ferme fut un réel plaisir !

Maintenant direction Paracas en 4h par le bus !

Arrivés à Paracas, nous avons trouvé de la place en dortoir à l’hôtel Mar Azul. Directement auprès de l'accueil, nous avons réservé l'excursion pour les îles Ballestas et la réserve nationale de Paracas (18€/personne pour l'ensemble avec les droits d’entrée dans la réserve). Départ 8h le lendemain !

Les îles Ballestas sont surtout peuplées de lions de mer et de pleins d'espèces d'oiseaux
Ainsi, ils vivent de la pêche et de la récolte de guano
Cette île est peuplée par des centaines de milliers d'oiseaux qu'on peut voir avec les petits points noirs
La visite de la réserve nationale de Paracas commence par le centre d’interprétation de la réserve qui permet de mieux connaitre la région, ces problématiques (surpêche, diminution du guano, prise de conscience du lien entre oiseaux et poissons, réglementation de la pêche) et ces espèces endémiques. Ils exportent du guano un peu partout dans le monde. C'est très intéressant ! 


La visite se termine par un arrêt dans un petit port de pêche où il est possible de manger. Bien faire attention à ce que le bus ne parte pas sans vous... Nous, si on ne lui avait pas couru après, on serait encore dans ce port !

Afin de prendre un bus pour Cuzco, il fallait que nous retournions à Ica car il n'y avait aucun bus depuis Paracas. Après avoir négocié avec un "taxi", nous sommes partis à Ica (4 à l'arrière pendant 3h). Il y avait encore de la place dans le bus de 21h lorsque nous avons pris nos places pour Cuzco.

Installés dans le bus, nous voici partis pour 17h de route direction Cuzco!

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Petits Bouts D'ailleurs. Fourni par Blogger.