4 octobre 2016

Arrivés de Bruxelles à l'aéroport de Rygge, nous avons pris un bus qui ramène directement au centre-ville d'Oslo. Celui-ci est assez cher (on a bénéficié d'un tarif étudiant à 500 NOK pour 2) mais est calé sur les horaires d'arrivées. 

Après 1h30 de bus, nous voici à la centrale de bus. Nous sommes d'abord partis à l'association de randonnée de Norvège (DNT en lien avec le site ut.no) afin de prendre plus d'informations sur les randonnées que nous voulions faire car nous ne trouvions pas beaucoup d'infos avant notre départ. Pas bien plus d'infos sur place. En discutant avec des français, le problème ne vient pas de nous. Il y a effectivement peu de choses mise à part les cartes (payantes) que l'association propose. Afin de nous rassurer, nous achetons la carte relative aux Lofotens (à moitié prix aux français rencontrés qui revenaient de 5 jours de rando)... 


Puis, nous filons au camping qui est à 3km du centre-ville. C'est le camping le plus proche et c'est la solution d'hébergement la moins chère. L'Ekeberg Camping se situe sur une colline (ça grimpe) et est à 220 NOK pour 2 personnes. A cela, il faut ajouter 15 NOK par douche et 50 NOK pour 24h de wifi... Il est assez cher en comparaison avec les autres campings du pays. Attention, il ferme le 1er septembre. En revenant sur l'Oslo, nous avons découvert qu'il était possible de bivouaquer sur l'île de Langøyene (accessible par un ticket de métro avec le ferry, attention elle n'est plus desservie à partir du 28 août).

A savoir que beaucoup de musées comme le musée Munch sont gratuits tous les jeudis. Malheureusement pour nous, nous sommes arrivés un jeudi et nous repartions un jeudi. Impossible donc pour nous de profiter de cette gratuité...


Nous avons peu profité d'Oslo, voulant profiter de la nature que le pays nous offrait. Pour plus d'infos sur Oslo, il y a le site et l'application www.visitoslo.com

Nous sommes partis dès le lendemain en train pour Bodø puis en ferry pour Moskenes sur les îles Lofotens.


0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Petits Bouts D'ailleurs. Fourni par Blogger.